Mon interview de l’Allgemeine Zeitung Mainz

Lors de mon passage à Mainz le 9 mai, j’ai accordé une Interview à Reinhard Breidenbach du Allgemeine Zeitung en allemand et en français.

Interview Reinhard Breidenbach sur ce lien

La France, un pays révolutionnaire 

Monsieur Gustin quelle est la principale qualité d’Emmanuel Macron? 

Gustin: 70% des Français vous répondraient: « il est jeune ». Mes compatriotes ont voulu cette fois quelqu’un de différent en rejetant le  » vieux » système et leurs représentants.

On peut les comprendre. Mais attention: il y a tant à faire, cela ne pourra pas aller seulement avec des acteurs sans expérience.

Le FN va-t-il virer Marine Le Pen?

Je ne pense pas. Elle a fait des erreurs en particulier dans le débat avec Macron qu’elle a perdu du fait de son agressivité. Mais au moins, cela a permis aux gens de comprendre à quel point la politique du FN est dangereuse.

Et pourtant, elle a obtenu 11 millions de voix le 7 mai.

Oui, cela prouve à quel point la dédiabolisation a fonctionné. Ce que je ne peux accepter: quand son père Jean-Marie Le Pen avait perdu avec 18% des voix contre Chirac, il y avait eu de grandes manifestations. Cette fois cela a semblé naturel que Marine Le Pen ait 23% au premier tour. C’est un dangereux processus de banalisation.

Beaucoup de jeunes gens ont voté pour elle.

Ce qui nous protège du FN, ce sont les personnes âgées qui ont un petit patrimoine et qui ont peur de le perdre si la France sort de l’Euro.

Vous êtes sarcastique.

C’est pourtant la vérité. La société française connaît une crise grave. Il y a d’un côté les gens qui profitent de la globalisation et de l’autre ceux qui en souffrent ou ont peur d’en souffrir qui votent Le Pen.

Que doit faire Macron?

La France a un énorme potentiel mais a besoin de réformes. En fait, chacun sait ce qu’il faut faire. Le droit du travail défavorise l’employeur, le système de l’assurance chômage n’incite pas à la recherche d’un emploi. L’âge du départ à la retraite doit progressivement reculer de 62 à 65 ans, la durée du temps de travail doit repasser de 35 à 39h. Enfin la France a 6 millions de fonctionnaires ce qui est trop.

Il y a 15 ans l’homme malade de l’Europe s’appelait l’Allemagne. Puis vint l’agenda de réformes de Schröder.

Oui. L’Allemagne a mené ces réformes à un moment où c’était jouable. Quand Chirac a gagné en 2002 avec 83%, il aurait dû engager le même type de réforme. Depuis 15 ans ont passé et désormais tout le monde pense que les loisirs sont la chose la plus importante au monde. Les 35 heures sont devenues une vache sacrée. 

Y aura-t-il un automne chaud si Macron engage des réformes?

Cela pourrait arriver. Les syndicats et les partis d’extrême gauche ont le pouvoir de mobiliser. La France est un pays révolutionnaire. Si les gens sont dans la rue, c’est comme avec le dentifrice: on n’arrive pas à le remettre dans le tube.

Ce qui me soucie le plus, c’est la dette de la France qui approche les 100% du PIB ce qui est énorme.

La sécurité: un thème sensible, particulièrement pour la France.

J’espère que Macron aura la stature adéquate s’il arrive quelque chose. La France est particulièrement touchée. Pourtant la politique de sécurité et de défense doit se régler au niveau européen. C’est insupportable de voir à quel point l’Europe est présentée par certains comme le bouc-émissaire. Dans un monde qui est une vraie cocotte minute, l’Europe, si elle survit, ne peut pas rester un nain en termes de sécurité et de défense. Cela suppose que l’Allemagne comprenne qu’elle ne consacre pas assez à la défense sans doute par attachement au pacifisme.

Cette dernière remarque ne fera pas l’unanimité en Allemagne. Mais pour en revenir à la sécurité intérieure au sens strict, en Allemagne, les principaux points du débat portent sur plus d’argent pour les policiers, une législation plus dure et moins de protection des données.

En France, il est question aussi d’argent mais encore plus d’amélioration de la gestion et de mentalité du citoyen.

Mentalité ?

Les Français se sont habitués au renforcement des contrôles du fait des attentats. Mais pour beaucoup de citoyens, il y a un rejet quasiment inné de tout ce qui représente l’autorité et porte un uniforme. Les policiers sont reconnus quand ils interviennent après un attentat mais dés qu’ils régulent  une manifestation, ils peuvent se faire traiter de fascistes.

Est-ce que les réformes nécessaires réussiront?

Avec beaucoup de courage, c’est possible. 

Et même s’il y a des disputes entre la France et l’Allemagne, vous nous aimez encore?

Oui, il ne faut pas avoir de crainte.