Témoignage sur l’enseignement français à l’étranger (2)

Vous trouverez ci-dessous le témoignage d’une professeure des écoles qui enseigne depuis plus de 30 ans dans une école française en Allemagne dans une classe maternelle

Quels changements avez-vous noté au cours des dernières années dans l’enseignement français à l’étranger?

J’enseigne dans le système français en Allemagne depuis plus de 30 ans et des changements se sont installés dans mon école (maternelle, élémentaire) au fil des années.

  • Les horaires sont répartis différemment (école jusqu’à 15h avec pause de midi)
  • Le calendrier scolaire est établi selon le calendrier allemand.
  • Les enfants ont la possibilité de manger à la cantine (repas chaud livré par un traiteur) tous les jours.
  • Une garderie est proposée après les cours jusqu’à 17h (l’école se terminait à 13h sans cantine, ni prise en charge des enfants l’après-midi).
  • Les enfants ont un plus grand nombre d’heures d’enseignement de la langue du pays dans plusieurs matières tous les jours.
  • Les enseignants travaillent plus souvent en binôme, en bilingue.
  • Il y a plus de personnel, tout particulièrement en maternelle.

 

Si vous deviez proposer deux mesures pour réformer le système actuel, quelles seraient-elles?

  • Il faudrait instaurer l’enseignement de l’anglais dès la maternelle par des enseignants de langue maternelle.
  • Aménager les horaires d’enseignement pour que les enfants aient plus de temps pour des activités extra-scolaires (sport, musique etc…).
  • Apporter une aide financière de la part de l’Etat français pour les recrutés locaux et non seulement de la part du pays d’accueil.

Comment voyez-vous l’enseignement français à l’étranger dans une dizaine d’années?

  • Les enfants seront bilingues à la fin de leur scolarité (français, langue du pays) avec des connaissances d’anglais en plus dès la maternelle.
  • Les enfants sauront se servir d’un ordinateur, d’une tablette dès la maternelle, feront des recherches sur Internet en élémentaire. Pour cela, il faudrait que toutes les écoles soient équipées de matériel informatique.
  • Le statut des enseignants aura changé: il y aura moins de résidents et plus de recrutés locaux.